La Cop 21 : ce qu'il faut en retenir

La Cop 21 : ce qu'il faut en retenir

L'adoption de la COP remonte en 1992. Afin de prévenir un dérèglement dangereux des conditions climatiques, cette convention s'est donnée pour mission la maîtrise de l'augmentation des gaz à effet de serre causée par l'homme. Voici l'essentiel à retenir sur la COP 21 qui s'est déroulée il y a 3 ans de cela à Paris.

Une conférence sur les changements climatiques

L'abréviation COP veut dire « Conférence des Parties ». Elle se tient chaque année et rassemble les 196 pays qui ont ratifié la convention. On dénombre jusqu'ici 24 COP dont celle qui s'est déroulée à Paris en 2015 : la COP 21. L'évènement a rassemblé près de 150 chefs d'Etat.

Les conséquences des changements climatiques restent au centre des préoccupations des participants à cette conférence. Selon les experts, ces changements conduisent à l'apparition de phénomènes inquiétants comme l'amplification des phénomènes météorologiques extrêmes. Pour le physicien et technicien André-Jacques Auberton-Hervé, l'exploitation des énergies vertes permet de répondre au défi climatique. Grâce à sa participation à la COP, la France a démontré son implication dans la promotion du développement durable selon encore André-Jacques Auberton-Hervé.

Le renouvelable pour changer le monde

Chaque participant à la COP 21 a été invité à déposer des contributions visant à adapter aux changements climatiques les conditions de vie des personnes. Ces contributions entrent aussi dans le cadre de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Considérée comme premier pays pollueur du monde, la Chine veut redorer son blason en annonçant, durant la conférence, parmi ses objectifs l'augmentation d'énergies non fossiles dont le renouvelable.

La Chine n'est pas d'ailleurs la seule à militer pour les énergies renouvelables pour préserver l'environnement. Sur le continent africain, ces énergies propres ont déjà séduit beaucoup de pays comme en témoignent les installations géothermiques et hydrauliques dans plusieurs pays africains. Concernant l'exploitation de l'énergie issue du soleil, ce continent est doté d'un excellent potentiel solaire. En effet, sur les 10 pays les plus ensoleillés du monde, 7 se trouvent en Afrique.

L'encouragement des projets sur le renouvelable répond au souci de la préservation de l'environnement au cœur des préoccupations de la COP. Présidé par Monsieur Auberton-Hervé, le cabinet 4A Consulting & Engineering propose justement d'accompagner ses clients dans la réalisation de ce type de projet. La mise en relation avec différents acteurs (entrepreneurs, fournisseurs, entreprises, etc.) dans le secteur solaire et l'octroi de conseils sur les questions relatives à l'industrie solaire figurent parmi les prestations proposées par 4A Consulting & Engineering.

Perspectives liées à la COP 21

Les contributions soumises par les pays qui ont participé à cette conférence font état de la volonté de réduire les effets néfastes de l'émission de gaz à effet de serre. C'est, par exemple, le cas de l'Inde qui a annoncé une multiplication par 30 de sa production solaire pour 2022. La Russie vise une réduction jusqu'à 30% de ses émissions de gaz à effet de serre pour 2030.

Les problèmes accompagnant les changements climatiques ont conduit les dirigeants du monde à réfléchir sur des solutions durables pour préserver l'environnement. L'exploitation du renouvelable fait partie des options qui permettent d'atteindre cet objectif. L'entreprise Soitec figure sur la liste des entreprises qui ont bataillé pour imposer le solaire, un élément clé du renouvelable. Soitec est devenue leader mondial dans la réalisation de systèmes solaires photovoltaïques à concentration avec la technologie ConcentrixTM.

Les articles

Comment les états peuvent-ils agir sur le climat ?

Le changement climatique est aujourd'hui une réalité. Sans l'adoption de mesures concrètes, le monde risque de subir de plein fouet les effets...